Carnet de voyages

Grain de sel à Gozo

7 juillet 2017
Salines Gozo

Le travail du temps

Nous revoilà sur notre petit coin d’île, à Gozo, que vous commencez à bien connaitre. 😉

Le long de la côte Ouest, entre Masalforn et Wied Il-Ghasri se détache un paysage sous forme de quadrillage, géométrique pour une partie, asymétrique pour l’autre: ce sont les salines de Xwejni. Fruit du travail des hommes qui y récoltent le sel à la main depuis plusieurs siècles, elles sont taillées dans la roche. C’est en quelque sorte la première industrie de l’île.

Malta Salines

Sur environ 3 km, elles sont là, faisant face à la mer. Encore en activité aujourd’hui, elles sont approvisionnées en eau par des pompes ou à la main à l’aide de sceaux. Le climat méditerranéen permet un évaporation rapide de l’eau et la cristallisation du sel entre mai et octobre : compter une semaine entre la mise en eau et la récolte de l’or blanc.

Salines Xwejni

Un « art » primitif ?

Les salines de Gozo appartiennent à la famille des salines primitives. Elles sont présentent sur des surfaces relativement petites et construite à même la roche (notre fameux calcaire corallien).

Gozo sel

Les salines, taillées dans la roche

Etant donné leur profondeur réduite et leur petite surface, elles ne constituent pas un fort potentiel biologique. En ce sens, la circulation des eaux est limitée. De plus, le gradient de salinité (créateur de différents habitats fonctionnels), qui peut exister sur de plus grandes surface comme à Ghadira, est ici quasi inexistant. L’intérêt des salines de Gozo est davantage culturel car ces musées vivants ne subsistent que sur certaines côtes méditerranéennes (Malte, Grèce et Liban).

Si vous ne savez pas quoi rapporter de votre voyage à Malte, pensez au sel de Gozo. 😉

 

 

 

You Might Also Like

Pas de commentaire

Leave a Reply